Vrnjci Spa Serbia

L'OFFRE DES „BAINS“ – DES STATIONS THERMALES DE LA SERBIE


Le tourisme balnéaire La Serbie - L'offre des Stations thermales

Les stations thermales de la Serbie ont une riche histoire connue déjà au temps des Romains ( Vrniatchka bania, Nichka, Zvonatchka, le territoire de la Voïvodina); on estime que les Romains jadis utilisaient des sources thermominérales „Thermes“ de Gamzigrad, parce qu'à la proximité de Thermes le complexe „Félix Romouliana“ était construit. Des traces de l'exploitation de mine dans l'environ de la ville Bor témoignent que des eaux minérales de Brestovatchka bania étaient jadis connues. Plus de 2000 ans auparavant des sources des eaux minérales, des puits, des bassins, des thermes ont été bâtis par des Romains pour leurs légionnaires. C'était en pratique en Europe entière, mais telles localités en Serbie sont plus nombreuses qu'en Europe. Beaucoup de recherches archéologiques en 19ième siècle et après témoignent notre affirmation ci-dessus. La célèbre Source Romaine à Vrniatchka Bania, mentionnée à la fin du 19ième siècle par le voyageur et l'auteur hongrois Félix Kanitz (qui était archéologue et ethnologue) dans ses récits de voyage „L'exploration des monuments romains dans le Royaume Serbie“ est devenue grâce à lui connue, et les premières traces de l'époque romaine chez nous étaient découvertes.

Les Stations thermales de la Serbie connaissaient une belle époque au temps des Turcs, où ceux construisaient de célèbres „Bains turcs“. Un de plus connu bain Ribarska bania était remis à nouveau par le Prince Alexandar Karadzordzevitch plus tard. Une autre station thermale d'origine turque Palanatchki kiseliak est aussi connue. Pour la première fois ce bain était mentionné par le voyageur et l'auteur turc Evliya Tchelebia en 1719. Il le décrivait comme „un bain édifié avec des souces minérales“. Plus tard le Prince Miloch Obrenovitch ordonna de faire examiner et constater la valeur thérapeutique des sources de Palanatchki kiseliak.

Il y a des restes de deux bassins à Vraniska bania, lesquels Pacha Dzor-Mehmed-Pacha faisait bâtir à la fin du 18ième siècle. Mais en 1842 le troisième bassin pour l'eau sulfurée était bâti.


istorijat banja u srbiji

Les sources minérales et thermales - „Thermes“ dans le territoire de la Voïvodina, utilisées au temps des Romains et aussi des Turcs, nous sont très bien connues. Les restes archéologiques au pied de la montagne Fruchka gora sont des témoins authentique. Les recherches archéologiques dans les villages Erdevik, Grguetek et Velika Remeta témoignent que les sources étaient utilisées. Une source de l'eau salée, dont la Station était bâtie en 1906, a été mentionnée à Slankamen en 1702. On a fait mention de la boue thermale de Melenci pour la première fois au milieu du 19ième siècle.

Les recherches modernes des stations thermales en Serbie commençaient en 1834, où les premières analyses chimiques des eaux d'un certain nombre de sources étaient faites à Vienne. Puis un événement, encore plus considérable pour le traitement des sources, arriva quand l'expert mineur allemand Baron Sigmund August Wolfgang Herder est venu en Serbie. Il séjournait d'abord à la Serbie l'est et après il est venu à Kralievo où il a fait des analyses des 12 échantillons des eaux balnéaires. Il écrivait beaucoup de livres sur des stations thermales, mais son immense contribution est cela qu'il a fait parallèle de nos „bains“ et des stations thermales déjà connues en Europe. Par ceci il a contribué beaucoup pour la reconnaissance de leur qualité. Une contribution extraodinaire à propos de la reconnaissance des stations thermales et des eaux minérales a donné professeur de l'Ecole supérieure à Belgrade, chimiste Simo Lozantchitch. Il écrivait beaucoup de livres sur des Stations thermales : une vraie bibliothèque! En l'honneur du grand naturaliste, qui étudiait la région de Vrniatchka bania, nous faisons mention de Josiph Pantchitch. En 1914 on a promulgué la première loi sur des Stations thermales, des eaux minérales et des eaux chaudes – thermominérales. Plus tard la Serbie a reçu L'Institut balnéologique, tandis que La Société Serbe des Médécins a fondé la Section balnéo climatologique. A cette époque dans le Royaume de Serbie et plus tard dans le Royaume de Yougoslavie le statut de „Bains“ (des Stations thermales) a été réglé par la loi qui prescrivait les conditions de l'ordre en public, du façonnement de l'espace d'habitation, puis des conditions architectoniques de construction des édifices officielles et des villas et enfin des conditions d'aménagement des parcs.

Les lieux de détente, jouissance et de récréation

Les stations thermales „Bains“ et le tourisme balnéaire ont une longue tradition, car le tourisme balneaire représente une de plus ancienne activité touristique, particulièrement si on pense de l'efficacité curative de nos sources minérales et de l'air. Dans les differentes époques sociales les Bains étaient image vraie de notre société et aussi bien de notre médecine du temps concret. Les stations thermales dépeignent une concrète culture médicale et celle de la santé d'une société humaine, mais en même temps c'était l'histoire de cette société. C'est pourquoi des „Bains“ ont une place extraordinaire , quant à la conservation de la tradition et de la culture.

La valeur internationale de la Serbie comme un pays touristique augmente de plus en plus. Des cercles médicaux de savants d'Europe montrent de plus en plus un intérêt augmenté pour la validation des Stations thermales en Serbie, à cause de nouveaux centres du traitement, de la prévention, en usant un moderne concept, et de la réhabilitation, lesquels appliquent la thérapie balnéaire traditionnelle. On estime que la Serbie couche sur des lacs immenses d'eau thermominérale. Ce sont plus de mille sources d'eau minérale et des 40 ou plus de Stations thermales qui utilisent et profitent de ces sources.

Les sources minérales, thermominérales ou thermales, les centres de la récréation et les stations climatiques se trouvent dans le pays entier, chaque station ayant ses conditions géographique unique et spécifique. La richesse de ce pays-ci fait la diversité de ses sources.

Les stations thermales et climatiques sont des lieux entourés de beautés naturelles et d’héritage culturel et historique. Elles sont appropriées pour le tourisme , car vous pouvez y séjournez en hiver aussi bien qu’en été. Un séjour prolongé pour ceux qui préfèrent un beau environ calme, profitable pour la santé, une région qui jouit d’un climat agréable vous offrent les Stations thermales de la Serbie. Le traitement dans les stations thermales par les méthodes de la médecine physicale contemporain en usant d’eau thermominérale et des autres facteurs naturels, ce sont des programmes de récupérer votre organisme. Les cures thérapeutiques balnéaires sont très importantes pour la prévention de toutes sortes de maladies ; elles sont aussi significatives comme celles qui vous aident de reprendre vos forces, vous remettre à votre état psychophysique d’auparavant, de rétablir vos esprits, d’avoir une bonne mine et une forme excellente. Les « Bains » avec leurs traitements curatifs vous font renouveler l’élasticité du peau et relaxer vos muscles. Toutes les thérapies sont réalisées sous le contrôle du personnel médical spécialisé.

La plupart des Stations thermales ont un climat doux et bienveillant ; ce sont des milieux écologiquement purs. Elles se trouvent au pied de montagnes ou dans les vallées agréables, entourées des forêts, des pâturages et des fruitiers, protégées toujours de vents forts. Leurs paysages naturels elles complètent par des parcs nombreux et des promenades agréables, des hébergements modernes, des terrains sportifs, des bassins, lesquels tous représentent le contenu touristique et de santé des Stations thermales ou des « Bains ».

Les Stations thermales sont très bien prédisposées à organiser des séminaires, des congrès, des manifestations diverses et des autres grandes réunions. Le tourisme de congrès devient de plus en plus populaire, comme la liaison entre une affaire agréable et aussi bien avantageuse ; il est en même temps une branche du tourisme très profitable. Les manifestations nombreuses tenues dans nos «Bains«  représentent un des segments importants et qualificatifs.

Les environs des Stations thermales sont riches de monuments de culture et d’histoire. Vous avez la possibilité de visiter des monastères du Moyen Âge : Sveta Petka à Stublo, Gitcha, Studeniça, Manassiya, Liubostinia, Kalenitch et des autres. Les Stations thermales, d’après leur genre d’eau sont partagées en groupes : alcaline, salée, sulfurée, radioactive, iode, ferreuse, faiblement alcaline curative et péloide – boue de lac. Tous les « Bains » se trouvent dans des environs écologiquement purs.

D’après leur position géographique, les Stations thermales sont classifiées : les Bains du nord, les Bains de la Serbie centrale, les Bains de l’ouest, les Bains de l’est et les Bains du sud de la Serbie. Les Bains de la Serbie du nord sont : Bania Kanija, Bania Yunakovaç, Bania Palitch ; Les Bains de la Serbie centrale sont : Bogutovatchka Bania, Palanatchki Kiseliak, Selters Bania, Ribarska Bania, Vrniatchka Bania, Mataruchka Bania, Jochanitchka Bania, Ovtchar Bania, Gornia Treptcha, Bania Vruyçi, Bukovatchka Bania ; Les Bains de la Serbie de l’ouest : Bania Koviliatcha, Pribojska Bania ; Les Bains de la Serbie de l’est : Gamzigradska Bania, Brestovatchka Bania, Zvonatchka Bania, Sokobania ; Les Bains de la Serbie du sud : Bujanovatchka Bania, Vraniska Bania, Novopazarska Bania, Siyarinska Bania, Kurchumliska Bania, Prolom Bania, Lukovska Bania, Nichka Banja.